Selon des informations du Point, la maison de Nicolas Hulot en Corse était évaluée entre deux millions et cinq millions d’euros lors de sa mise en vente à l’été 2016.

Mais, sur la déclaration de patrimoine du ministre de la Transition écologique, elle n’est plus estimée qu’à 1,05 million d’euros et sa superficie a été revue à la baisse.
Si l’on consulte la déclaration de situation patrimoniale de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)

Nicolas Hulot

à laquelle elle a été transmise, on lit que la maison que celui-ci possède en Corse est évaluée à 1.050.000 euros, après avoir été achetée pour 52.750 euros en 1995. En termes de superficie, on parle de 334 m² assortis de trois hectares.

Près de Porto Vecchio
Cependant, signale Le Point, cette propriété semble avoir connu des variations d’importance en ce qui concerne le nombre de mètres carrés habitables et surtout, son estimation.

Le site de l’hebdomadaire révèle ainsi que, mise en vente à l’été 2016 auprès de la maison Sotheby’s, elle était jaugée à 350 m² avec 150 m² de dépendances, pour un domaine mesuré au total à 3,5 hectares.

L’annonce était en effet ainsi formulée: “Cette propriété exceptionnelle de 3,5 hectares offre un panorama unique et privilégié sur les aiguilles de Bavella”. Elle se situe à 30 minutes de Porto Vecchio.

Et pour ce qui est du prix, les niveaux atteints étaient sans commune mesure à ceux fixés par la suite: entre deux et cinq millions d’euros.

Un hiatus
Le prix a pu refroidir les potentiels acquéreurs car, n’ayant pas été achetée, la maison appartient toujours au ministre et c’est naturellement qu’elle figure dans sa déclaration de patrimoine.

Nicolas Hulot a son explication quant à l’écart entre les différentes évaluations: “Le prix conseillé par l’agence était stratosphérique. J’ai fait procéder à une expertise, qui a conclu à une valeur inférieure”.

Il faut dire qu’un hiatus existe entre les dimensions parues dans l’annonce de Sotheby’s et le rapport d’août 2016 de l’expert bastiais qui les a prises.

Dans ce document, celui-ci a opté pour une surface de bâti de 300 m² et 2,6 hectares de terrain. Pour dissiper la confusion, l’avocate de Nicolas Hulot a avancé:

“Un champ n’appartenant pas à Nicolas Hulot est imbriqué dans la propriété, ce qui explique sans doute ces différences de métrage”.

 

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter message.